Arfuyen sur Twitter
  • Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Sur l’oraison de repos et de silence

 Le P. Balthasar Alvarez (1533-1580) était un jeune Jésuite de 26 ans lorsqu’il fut chargé de la direction de la Madre pour laquelle, plus encore qu’un conseiller précieux pendant six ans, il fut toujours un ami et un ardent défenseur face à ses détracteurs.
 Comme le fait remarquer la préface, cette relation exceptionnelle est moins connue que celle avec Jean de la Croix, mais n’en revêt pas moins une grande importance.
 C’est à la demande de ses Supérieurs qui se méfiaient quelques peu de sa méthode qu’il rédigea ses deux Traités pour expliquer comment sa voie d’oraison contemplative s’appuie sur l’Écriture et les plus hautes autorités de l’Église : ils sont ici présentés avec les commentaires du P. Luis de la Puente et précédés d’écrits sur lui de Thérèse d’Avila.