• Littérature
  • Spiritualité
  • Alsace

Biographie Bibliographie Liens Revue de Presse Petite Anthologie

Gustave STOSKOPF

(1869 - 1944)

 Gustave Stoskopf est né à Brumath en 1869 d’une famille de tanneurs. Son frère cadet Charles fut très jeune atteint d’une grave maladie et mourut en 1893.
 Frappés par la précocité du talent de peintre de leur fils, les parents du jeune Gustave, imaginant le voir reprendre la tannerie familiale, s’opposèrent tout d’abord à cette vocation. Ils acceptèrent cependant qu’il suive les cours de l’Académie Julian, puis de l’Académie Royale de Munich.
 À la fin de 1894, Stoskopf revient à Strasbourg et fait la connaissance de jeunes artistes, comme Charles Spindler et Léon Hornecker. Ils font leur lieu de rendez-vous de la Mehlkischt, ancienne boulangerie devenue caveau à vins qu’ils transforment en cabaret. En 1898 est donnée la première représentation de D’r Herr Maire (Monsieur le Maire), satire du petit monde de politique municipale qui remporte un succès considérable et sera représentée à Paris en 1904.
 Stoskopf joue un rôle essentiel dans le renouveau de l’Alsace, notamment dans le domaine de la presse. Après avoir cessé d’écrire pour le théâtre, Stoskopf renoue avec son métier de peintre et publie ses recueils de contes : D’musikantemueter en 1910 et Üs minere Kneckeszitt en 1923. 
En 1939, il lui faut vivre l’évacuation.
 Au bout d’un an il est de retour de retour à Brumath De sa chambre à l’hôpital de la Grafenbourg, à Brumath, il aura le temps de voir les batteries d’artillerie installées dans le parc et les obus qui tombent tout près. Le 6 décembre 1944, il meurt à l’hôpital civil de Brumath sans avoir vu la libération de l’Alsace.
 Son œuvre a été distinguée par le Prix du Patrimoine Nathan Katz en novembre 2008, Prix qui a donné lieu à un hommage à Strasbourg dans le cadre des 4° Rencontres Européennes de Littérature en mars 2009.

OUVRAGES PUBLIÉS AUX ÉDITIONS ARFUYEN

Quand j’étais gosse

Nostalgie

Le Stoskopf de Noctuel

Gustave Stoskopf, Prix du Patrimoine Nathan Katz

« Quand j’étais gosse » : une cure de jouvence

Un trésor du patrimoine alsacien

Avez-vous lu Stoskopf ?

PETITE ANTHOLOGIE