Arfuyen sur Twitter
  • Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Noël chez Eckhart et les mystiques rhénans

 Les livres sur le mystère de Noël sont peu nombreux. Or, les mystiques rhénans sont de ceux qui ont le mieux compris le sens de Noël et qui ont su en rendre compte en des pages mémorables, pensons au Premier sermon de Jean Tauler sur les trois naissances : la naissance éternelle du Fils dans la Trinité, l’Incarnation et la naissance de Dieu dans l’âme, auxquelles correspondent les trois messes de Noël.

Le thème sera repris par Henri Suso, et un siècle plus tard par Nicolas de Cues, ces deux derniers théologiens s’attachant à expliciter ce qui concerne la troisième naissance, le don de la filiation divine à l’homme.

Partant d’une méditation de l’Évangile de S. Jean, Eckhart évoque avec force le mystère de la génération éternelle du Fils, qui nous fait fils dans le Fils. Sans doute en vient-il là à un raccourci étonnant, mais il se situe au coeur même de la Trinité, de sa communion et de sa surabondance d’amour pour nous, à qui il donne de partager sa vie.

Cette approche du mystère de Noël s’enracine dans la liturgie. Elle s’inscrit ainsi dans la grande tradition théologique et spirituelle qui, initiée par le pape saint Léon le Grand s’est développée chez les Cisterciens, en particulier Guerric d’Igny.

Un livre dense, plein de richesses. Il offre, en peu de pages, une initiation à l’un des thèmes majeurs de la mystique rhénane. Il met en lumière la pertinence de cette approche pour aujourd’hui dans cette introduction au mystère de Noël.