Arfuyen sur Twitter
  • Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Noces vives

 « Hélène est passée en Dieu, il y a neuf ans. Depuis nous ne nous quittons plus. Aucune distance, aucune ombre, aucune absence. Une communion sans faille. D’où cette action de grâce. » C’est sur cette phrase que s’ouvre le nouveau livre de jean Bastaire. On sait que nombre des livres qu’il a publiés ces dernières années sont signés de « Hélène et jean Bastaire », bien qu’ils aient été rédigés par lui seul.
 Ces poèmes témoignent autrement de la présence de sa femme par-delà la mort : « On me dit que tu es morte /je me ris de cette affirmation / bien sûr que tu es morte et que m’importe / ta vie n’est pas touchée par le néant ». 
 
Une joie merveilleuse les habite, un sentiment de certitude et de lumière que les mots parviennent à communiquer avec une rare efficacité. Un témoignage puissant de l’espérance chrétienne !