Arfuyen sur Twitter
  • Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Nicolas Dieterlé

Nicolas, vous avez su écrire les fenêtres vives devant la durée du oui,
Inflammable est la phrase : « Je suis debout dans le soleil et le silence de ma joie »
Comme vous arrivez très bien à dépeindre l’ici même :
« Odorante maison, la poésie, fleur de l’espace », vous
Laminez toutes les demi-mesures : « Crucifié sur un cristal, tel est le poète »
Assez de l’eau de rose, assez de mondanités, la
Sagesse est « eau communiante, une eau de lumière.

Donc la poésie est « un métier essentiellement funambulesque »
Incommensurable est le dessein de porter haut la flamme :
« Eh oui, l’âme est essentiellement papillon »
Tablant sur votre quête d’absolu et l’intenable suffisance du monde
Et essayant de tutoyer la plus grande lucidité, vous
Réussissez dans L’aile pourpre à dire
La vie immédiate de la mésange, le feu central
Et nous sommes encore émus par la rose rouge de votre obstination.