Arfuyen sur Twitter
  • Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Naissance de l’invisible

 Poète et traducteur français, Gérard Pfister est aussi bien connu pour son travail éditorial chez Arfuyen depuis 1975. Avec beaucoup d’attention, ce lieu tente de réunir de grands textes où se conjuguent, à la fois, le travail du langage, l’expérience de la pensée et la quête intérieure en un seul exercice de lucidité extrême. […]
 Après de nombreux courts recueils, Pfister vient à la prose avec une œuvre plus considérable et philosophique. Naissance de l’invisible s’ouvre à l’émergence de deux voix qui cherchent à confronter le mystère de « la métamorphose spirituelle au sein du monde », pour reprendre l’expression de Roger Munier. Ce projet ambitieux entraîne le poème dans l’espace fécond du dialogue métaphysique où l’on remet en question le sens même du paradoxe créateur. Arrive-t-on vraiment à savoir ce qui se cache derrière la beauté, l’inconnu, le rêve, ainsi que le réel ? Suivant cette intuition poétique, une troisième voix porte l’union secrète des contraires afin d’entendre ce flux que l’âme dépose en nous :
 « – Nous sommes restés enfermés dans le ventre du dieu terrible. Et sous sa protection, dans sa contrainte, nous avons construit notre sécurité.
 – Qu’aurions-nous fait dans la nuit profonde de l’existence, au plein jour du néant ?
 – Qu’aurions-nous fait dans le mystère inconnaissable du réel ?
 – Le dieu d’effroi nous a donné son secours. Nous avons trouvé refuge dans ce monde désert, dans cette miraculeuse absence. »
[…]