Arfuyen sur Twitter
  • Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Menus propos

 La lettre pastorale du 23 août 1942, suite à la rafle du Vel’ d’Hiv’, assura à coup sûr à Saliège une réputation légendaire (elle est ici reproduite aux p. 37-38, mais sans les deux corrections apportées par son auteur : « scènes d’épouvante » et « horreurs » ayant été remplacées, dans la version définitive, par « scènes émouvantes » et « erreurs »). 
 Le style rappelait celui que l’archevêque de Toulouse depuis 1928, atteint d’une paralysie progressive qui lui ôta pratiquement tout usage de la parole, adopta, à partir de 1937 dans ses Menus propos publiés dans la Semaine religieuse de Toulouse, jusqu’en 1947 (ces textes ont été tous rassemblés en 7 volumes, à caractère thématique, en 1947). P. Escudé nous en donne ici une anthologie, les propos étant repris dans l’ordre chronologique de leur parution.
 D’une facture qui n’est pas sans rappeler les Pensées de Pascal, ils abordent tous les sujets de l’existence humaine, avec un fort accent lié aux circonstances du moment — et l’on sait que la période fut particulièrement troublée —, bien entendu en rapport direct avec la foi chrétienne, et souvent aussi empreints d’un bon sens, ou plus exactement d’une fine sagesse.
 Ces textes n’ont pas nécessairement perdu ni de leur valeur, ni même de leur actualité. La place nous manque pour donner l’un ou l’autre d’entre eux, ce qui en ferait mieux saisir l’originalité et la richesse. On ne peut donc que conseiller de les (re)lire, d’autant qu’ils ne manqueront sans doute pas de faire réagir et de susciter la réflexion du lecteur contemporain.