Arfuyen sur Twitter
  • Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Biographie Bibliographie Liens Revue de Presse Petite Anthologie

Menahem Mendel,
dit le RABBI DE KOTZK

(1787 - 1859)

Menahem Mendel Halperin Morgenstein est né en 1787 à Goraz, près de Lublin (actuelle Pologne), dans une famille d’opposants au hassidisme.

Son père, lui aussi rabbin, était un vitrier pauvre. Il lui donna une solide éducation religieuse mais aussi lui fit apprendre l’allemand et le métier d’apothicaire, car, dans la ville de Goraz passée en 1772 sous domination autrichienne, les jeunes juifs n’avaient pas l’autorisation de se marier sans connaître l’allemand et posséder une profession.
En 1803, il se rend à Lublin auprès du célèbre maître hassidique surnommé le « Voyant de Lublin » sur les talents de thaumaturge duquel il porte un jugement sévère. Dans une attitude très inhabituelle, il quitte le « Voyant » sans son autorisation pour étudier avec l’un de ses disciples, dit « le saint Juif », chez qui il trouve le hassidisme exigeant qu’il cherchait, fondé d’abord sur l’étude.

En 1813, après la mort du « saint Juif », il s’attache à son disciple Rabbi Simha Bunem, puis à la mort de ce dernier, le remplace. Il habite à Tomashov dans le district de Lublin et attire de nombreux jeunes gens pères de famille dont il exige qu’ils quittent leur foyer.

En 1828, il va continuer son enseignement à Kotzk. En 1839, il se retire dans une pièce de sa maison où il reste cloîtré jusqu’à sa mort en 1859, ne recevant très peu de visiteurs.

OUVRAGES PUBLIÉS AUX ÉDITIONS ARFUYEN

Le Rabbi de Kotzk (1787-1859)