Arfuyen sur Twitter
  • Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Maître Eckhart : Les Dialogues et Sur la naissance de Dieu

 Les Dialogues, au nombre de trois, sont d’un auteur incomiu, en tout cas proche des milieux eckhartiens et, les rôles s’inversant en cours de route, c’est Catherine qui en est le personnage principal (non identifiée, elle aussi). Comme le note Marie-Anne Vannier dans sa préface ces dialogues "semblent avoir eu pour fonction de rendre accessible ce qui constitue l’essentiel de l’oeuvre d’Eckhart : l’expérience de la naissance de Dieu dans l’âme et la possibilité de devenir par grâce ce que Dieu est par nature."
 Par contre, les quatre sermons (101-104), traduits pour la première fois en français, que contient Sur la naissance non seulement sont bien d’Eckhart mais ils sont sans doute les seuls écrits de sa main qui nous soient parvenus. Après être tombés dans l’oubli, ils sont redécouverts aujourd’hui, et nous pouvons apprécier leur "apport christologique, anthropologique et trinitaire ... considérable".
 
Ces sermons, qui partent du mystère de Noël envisagé comme un événement actuel, constituent un véritable petit traité sur la naissance du Verbe en nous. Dieu qui est un maître d’oeuvre dont la capacité est sans mesure "opère dans l’âme sans aucun intermédiaire’ pour y engendrer son Fils `de la même manière qu’Il l’engendre dans l’éternité". Le sermon 102 enchaîne en répondant aux questions qu’une telle affirmation soulève, tandis que les deux suivants examinent, toujours sous forme de questions/réponses, comment l’homme peut "trouver cette naissance divine" seulement "s’il se retire par tous ses sens de toutes choses".
 Le traducteur, dans les deux voitunes, fait ressortir la structure en introduisant des subdivisions qui facilitent la lecture. Faut-il ajouter qu’il nous donne une très belle traduction qui nous permet de nous sentir proches de la pensée du Maître.