Arfuyen sur Twitter
  • Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Libre, avec Marie de la Trinité

 Nous connaissons Éveline Frank et ses analyses évocatrices d’ouvrages littéraires comme ceux de Pierre Emmanuel ou de Etty Hillesum. Elle sait rendre avec délicatesse le mystère intérieur qui les habite tout en demeurant à distance respectueuse du mystère de chacun. Profondeur discrète, vrai sens de l’altérité.
 Ici, nous découvrons le secret d’une religieuse hors du commun, Marie de la
Trinité (1903-1980), Paule de Mulatier dans le civil, dont les ouvrages ont paru chez Lethielleux (Filiation et sacerdoce des chrétiens, 1986) ou chez Arfuyen (Le petit livre des grâces, 2002 ; De l’angoisse à la paix, 2003 ; Les Carnets, à partir de 2008). Dominicaine des campagnes, cette femme eut dans sa congrégation des charges importantes avant d’être assaillie par une longue et pénible dépression dont elle guérit, puis elle devint psychothérapeute. Elle mourut d’un cancer en 1980, laissant de précieux Carnets où elle consigna son itinéraire spirituel. Ce livre est le premier en français consacré à sa spiritualité.
 Les femmes et les hommes soucieux d’une vie intérieure axée sur le réel trouveront dans ce petit livre une réflexion forte sur le dialogue d’amour secret d’une âme avec son Dieu, et une plongée dans l’intimité divine au sein d’une psychologie fragile. La sensibilité fine et empathique de l’Auteur lui permet de toucher les personnes qu’elle rencontre littérairement et de les revêtir d’une grâce subtile qui les fait apparaître transfigurés, tels qu’ils sont sans doute sous le regard de Dieu. Son accompagnement hospitalier et doucement critique gagne le lecteur qui se laisse entraîner par sa foncière bienveillance, lui offrant à son tour de devenir l’ami(e) de celui ou de celle dont elle analyse l’expérience. Merci.