Arfuyen sur Twitter
  • Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Les Chants de l’Innocence et les Chants de l’Expérience

 Comme on le sait, ces deux recueils de William Blake ne sont pas à opposer l’un à l’autre comme s’il avait perdu entre temps ses illusions. Il s’agit de deux faces d’une perception de la réalité, très complexe d’emblée. Avec Le Mariage du Ciel et de l’Enf’er, ils sont parmi les textes de Blake les plus accessibles et les plus beaux.
 Le poète Alain Suied en a donné une nouvelle traduction qu’il a fait suivre de postfaces intéressantes. Si on compare sa version à celle du grand traducteur qu’est Pierre Leyris. qui a publié plusieurs volumes d’une intégrale de Blake malheureusement interrompue, on doit reconnaître qu’il n’était pas injustifié qu’il en renouvelle la tentative. Car à plusieurs reprises il a trouvé une expression plus précise ou plus heureuse et, dans l’ensemble. son style est plus allègre et sa langue plus moderne. Comme toujours chez Arfuyen, les deux petits volumes sont élégants et maniables.