• Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Les Centuries

Ce bel ouvrage bilingue (anglais/fran­çais) des éditions Arfuyen, porte à notre connaissance la prose puissante d’un auteur méconnu : Thomas Traherne. Dans la campagne galloise, au milieu du XVIIe siècle anglais déchiré par les troubles politiques et religieux, s’élève une voix unique, souveraine, celle de Thomas Traherne. Sa prose rythmée rappelle Silesius par la fulgurance de l’aphorisme, Ruysbroeck par l’assurance de l’affirmation et Eckhart par la profondeur de l’expérience.

Traherne meurt à l’âge de 37 ans au terme d’une vie contemplative et solitaire. Il n’a cessé d’écrire, sans rien signer ni rien publier qu’un unique livre, un an ayant sa mort. Ses manuscrits sont recueillis par son frère, puis par une autre famille, pour être enfin disper­sés deux siècles plus tard. En 1987, ils sont découverts chez un bouquiniste... Les décou­vertes continuent et l’œuvre de Traherne apparaît aujourd’hui comme l’une des plus vastes et singulières de la littérature anglaise du XVIIe siècle.

L’œuvre de Traherne s’ins­crit dans le courant de pensée non-dualiste qui parcourt la mystique chrétienne : ­« Christ Habitant dans nos Cœurs par la Foi est un éternel Mystère, qui peut être entendu ainsi : l’Objet Vu est dans la Faculté qui la Voit et par là dans l’Âme du Voyant de là Meilleure des Manières. »