Arfuyen sur Twitter
  • Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Le Hameau des roseaux

  Le Hameau des Roseaux rassemble en édition bilingue soixante poèmes du vietnamien Han Mac Tu, mort en 1940 à vingt-huit ans dans une léproserie.
 La poésie de Han Mac Tu est une poésie lyrique, sentimentale dans le meilleur sens du terme, nous pourrions simplement dire sensible si le mot n’était pas si éreinté. Poésie de l’innocence et de la pureté, elle parle d’amours contrariées, de la magique beauté des astres et du monde, des instants bénis où amour et poésie se confondent.
 Malade, le poète lutte avec la folie et les angoisses les plus sombres jusqu’à parvenir à s’accorder avec l’immense – ici, le Dieu chrétien. Le dernier recueil intitulé « Harmonie Suprême » sonne comme une action de grâce.
 Cette poésie est à déconseiller aux cyniques mais à faire lire à ceux qui, sans crispation, peuvent reconnaître que l’Homme n’est pas la mesure de tout et qu’il peut s’en réjouir et s’en enrichir.