Arfuyen sur Twitter
  • Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Le grand silence. Oratorio

Depuis 30 ans, Gérard Pfister occupe une place singulière dans la poésie contemporaine. À son catalogue d’éditeurs, les plus grands noms. Et parallèlement, un travail, un travail patient pour redonner accès à l’im­mense patrimoine du christianisme, des mystiques rhénans aux auteurs contemporains en passant par l’école française de spiritualité.

Dans les marges de ce métier d’éditeur, mais désormais considérable, s’inscrit le travail de l’auteur. Le Grand Silence n’est pas un recueil, mais un puissant « oratorio », montée de chants où la voie des mots porte la voix des morts, en une prenante anamnèse.

Un che­min obsédant, envoûtant, où la puis­sance de la parole tient, paradoxale­ment, dans l’économie de mots. « mes morts qu’êtes-vous // devenus / où allons-nous // ensemble vos pas // derrière mes pas / votre sang dans le mien »