Arfuyen sur Twitter
  • Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Le feu de Nicolas Barré

Des oraisons et des lettres. C’est le trésor que nous laisse l’auteur du Cantique spirituel. Nicolas Barré (1621-1686), frère Minime, y exprime le feu de sa courte vie, avec tout l’absolu d’un maître spirituel et des accents empruntés à l’école rhénane : « Ni lumières, ni connaissances, ni goût, ni vue, ni saveur, ni privilège, ni faveur mais pur être à Dieu par essence », écrit-il sous forme de poème.
  « Ne faites aucun retour sur vous-même, conseille-t-il à une moniale. Afin que vous marchiez dans une grande simplicité dans la voie de la perfection. »
 
Tout simple mais si profond !