Arfuyen sur Twitter
  • Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Je, tu, il

 Ce livre est né, à l’origine d’une proposition du compositeur Michaël Levinas qui souhaitait un livret pour un opéra inspiré de La Métamorphose de Kafka.
 L’œuvre fut créée en 2011 à l’opéra de Lille, précédée d’extraits de Je, tu, il, mais pour qui connaît Novarina, il est évident que l’élaboration d’un texte, procédé complexe et multiforme ne pouvait s’arrêter là. D’autres passages seront ajoutés, certains figurant également dans Le Vrai sang et d’autres dans un spectacle créé au théâtre de l’Odéon.
 Nous avons ici la version intégrale de Je, tu, il, texte où l’auteur se plaît – peut être encore plus que dans d’autres écrits – à déconcerter son lecteur/auditeur/spectateur. Mais pour qui sait aller au plus profond de l’enchaînement des mots, il y a un ligne-guide d’ascèse littéraire et même existentielle qui a nom « le sacrifice ». Ce volume a reçu le Prix de littérature francophone Jean Arp en 2011.