Littérature Spiritualité  Alsace

Jean Ilitch Serguiev, dit JEAN DE CRONSTADT

La Joie au cœur

Textes choisis et présentés par Michel Evdokimov
SORTIE EN LIBRAIRIE LE 7 MAI 2012
Collection Carnets Spirituels n°82, 138 pages, ISBN 978-2-845-90171-1

12,00 €   Acheter

     Les Éditions Arfuyen ont publié en 2002 le fameux Entretien avec Motovilov de Séraphim de Sarov dans une traduction revue et préfacée par le Père Michel Evdokimov. Retrouvé en 1902, le texte de l’Entretien a été publié pour la première fois en 1903, le mois même où fut célébrée à Sarov, en présence du Tsar Nicolas II, la canonisation de Séraphim.
     Non moins populaire la figure de Jean de Cronstadt (1829-1908), le « curé d’Ars » de la Russie, dont l’apostolat coïncide en partie avec la découverte de Séraphim. Issu comme lui d’un milieu social très modeste et toute sa vie tourné vers le service des pauvres, Jean de Cronstadt vécut son apostolat non comme ermite des forêts du sud de la Russie, mais comme prêtre à la cathédrale de Cronstadt, le grand port de la Baltique : bien que toujours entouré, « il était plus en Dieu, dit saint Silouane, que bien des ermites. Si l’âme aime les hommes et a compassion pour eux, la prière ne cesse pas. » C’est en 1894 que paraissent à Moscou les trois volumes de Ma vie en Christ, extraits de son journal : « Comme c’est bizarre ! y note Jean de Cronstadt, que moi, un chrétien, un homme céleste, je sois en peine de tout ce qui est terrestre et me préoccupe si peu des choses du ciel ! Je suis transféré avec le Christ dans les cieux, et cependant je m’attache de tout mon cœur à la terre ; apparemment, je n’ai aucun désir d’être au ciel et préfèrerais rester sur la terre, même si les choses de la terre, malgré leur charme, me fatiguent et me tourmentent. »
     Comme saint Séraphim, Jean de Cronstadt reste trop peu connu en dehors du monde orthodoxe. Le présent ouvrage a été conçu par le P. Evdokimov pour faciliter l’accès à sa spiritualité. Après avoir donné un portrait de ce « saint pour aujourd’hui », il présente les sept thèmes majeurs de sa pensée à travers des textes précédés d’une courte introduction : « L’Église est le ciel sur la terre » ; « S’asseoir à la table de l’Amour de Dieu pour les hommes » ; « Prier, c’est avoir le cœur tout près de Dieu » ; « Vous direz : Notre Père ! » ; « Prier pour le salut du monde » ; « Le prêtre porteur de l’amour de Dieu parmi les hommes » ; « Être uni à Dieu, c’est mon bonheur ».
     Pendant 27 ans, Michel Evdokimov a été professeur de littérature comparée. Il enseigne aujourd’hui aux Bernardins. Prêtre de la paroisse de Châtenay-Malabry, il est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages. Il souligne l’importance de la prière pour le P. Jean  « De saint Jean émane une chaleur communicative, une puissance de guérison, un esprit de prière qui constamment s’interroge pour ne jamais perdre de vue la hauteur où Dieu l’appelle. Il voyait dans la perte de la foi au XIXe  siècle une conséquence de la perte de l’esprit de prière. Son journal spirituel apparaît comme un vibrant plaidoyer pour réveiller, réchauffer, revivifier cet esprit de prière qui met l’homme tout près du cœur de Dieu, comme du cœur des autres. »

 

© Copyright Editions Arfuyen 2014