Littérature Spiritualité  Alsace

PROCLUS

Hymnes et prières

Traduit du grec ancien
et présenté par Henri Saffrey
Bilingue grec-français
Collection Collection Ivoire n°3, 96 pages, ISBN 2-908-82535-X

14,48 €   Acheter

     Les hymnes et prières de Proclus sont ici publiés en français pour la première fois. On sait combien cette oeuvre est proche de celle du Pseudo Denys l'Aréopagite (certains ont été jusqu'à considérer les deux auteurs comme un seul) et c'est en relation avec le Livre de la Théologie mystique (cf Carnets spirituels) que ces Hymnes et prières doivent être lus. Ils sont  aussi, bien sûr, à mettre en relation avec les Trois dévots païens traduits par le P. Festugière, et notamment l'admirable Porphyre.
     Proclus a été le dernier dans l'Antiquité à être un savant dans toutes les disciplines de la philosophie grecque. Son oeuvre comprend des commentaires qui doivent être ses cours ordinaires d'exégèse des auteurs, des petits traités occasionnels ou de controverse, des manuels élémentaires pour les débutants, de grands ouvrages systématiques, des traités de mathématiques et d'astronomie, en particulier le célèbre Commentaire sur le Premier livre des Éléments d'Euclide, et l'Exposé sommaire des hypothèses astronomiques, des ouvrages de philosophie religieuse, par exemple les deux traités Sur la Providence et celui Sur l'existence du mal, d'autres sur la théurgie, et des hymnes.
     Tous ses commentaires sur Aristote sont perdus, et l'on n'a conservé de ses commentaires sur Platon que ceux sur le Timée, la République, le Premier Alcibiade, le Parménide et le Cratyle. Il glosa aussi les poèmes, pour lui théologiques, d'Homère et d'Hésiode. Il commenta également les poèmes orphiques et les Oracles Chaldaïques. Avec Syrianus, il publia un grand traité intitulé Accord d'Orphée, Pythagore, Platon avec les Oracles Chaldaïques.
     Ses ouvrages les plus importants sont évidemment ses grands traités systématiques, dans lesquels il expose sa doctrine propre. Ce sont les Éléments de théologie et la Théologie platonicienne, qui compte six livres et qui est probablement incomplète ou inachevée.
   

© Copyright Editions Arfuyen 2014