Arfuyen sur Twitter
  • Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Et puis après...

 Ce recueil inédit de Maurice Carême (1899-1978), réjouira tous ceux qui aiment cette poésie si simple, mais si subtile, et tellement proche de notre cœur. Il y a peu de poètes –Claude Roy souvent, Marie Noël toujours – qui aient eu ce rare privilège d’écrire une poésie immédiatement proche mais restant poésie, alliant l’image, le chant, la quête de la beauté, en un charme qui n’a pas besoin d’être défini.
 Voyons, mon âme, un peu de calme ! 
 Penses-tu arracher la palme, 
 Ce mois de juin, au rossignol ? 
 Mon coeur ne l’écoute que trop ! 
 Je concède que cette année 
 L’été ne fut jamais si beau, 
 Mais est-ce une raison sensée 
 Pour élever la voix si haut ?