Arfuyen sur Twitter
  • Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Entrées en échanges

 Il n’est sans doute pas nécessaire de présenter Pierre Dhaianut, qui a déjà publié vingt-trois recueils de-poésie – en trente-cinq ans, que l’on se rassure ! – dont trois chez Arfuyen qui nous propose à présent Entrées en échange.
 Un échange proposé qui ne peut, je crois qu’être accepté, tant cette poésie est simple, d’un ton juste, et pourtant forte d’une richesse d’expérience humaine, de sagesse spirituelle, d’attente sur les seuils, d’ouverture du poème sur les autres, d’espoir surtout et de consentement à ce qui est : acquiescer, approuver. Tout cela à travers des mots, des ima¬ges, des instants captés, en devenant « tout le visible ». La mer et la plage surtout, en ce Nord maritime que Dhainaut aime, mais aussi des arbres, des oiseaux. Prise avec justesse, « la terre est la terre promise ».
 
À petits pas se met en place un art poétique qui prendra une forme plus explicite, mais sans prétention, dans la dernière section faite de petits poèmes en prose. Entre les poèmes de la première moitié du recueil, que j’évoquais, et ces proses, prennent place deux autres sections. D’abord des poèmes très courts : vers brefs et isolés, distiques, tercets où la même expérience se poursuit sous une autre forme : "Tu es chez toi dans la durée", "Que veux-tu voir de plus"  ? Ensuite des versets plus longs, sortes de petites sentences savoureuses et suggestives. Voilà une heureuse traversée pour le lecteur, qui habitera mieux le monde tout en restant davantage ouvert à...