Arfuyen sur Twitter
  • Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Écrits sur la vie intérieure

 La littérature mystique n’a pas pour but premier de donner à l’auteur un statut d’artiste ou d’écrivain. Son projet est d’enseigner, d’édifier, de démontrer l’efficacité de certaines voies d’accès au divin. Le ton peut être docte, savant, solennel ou encore poétique... Chez Madame Guyon (1648-1717), l’une des innombrables figures de la spiritualité française du XVII° siècle, il est simple et familier, effusif, voué à la transmission.
 Jeanne-Marie Bouvier de la Motte, fille de riche bourgeois de Blois, resta à l’écart des ordres religieux. Veuve à 28 ans, mère de cinq enfants (dont deux morts en couches), inspirée par la pensée de saint François de Sales et de Jeanne de Chantal, proche de Fénelon qui fera beaucoup pour la diffusion de sa pensée, elle sera l’une des protagonistes de la querelle du quiétisme et à ce titre privée de liberté plusieurs années.
 Commentatrice de la Bible, auteur des Torrents spirituels et de très nombreux autres écrits mystiques (plusieurs titres chez l’éditeur de Grenoble Jérôme Millon), Madame Guyon publia à la fin de sa vie des Discours chrétiens et spirituels sur divers sujets… Le présent volume, préparé par Dominique et Muriel Tronc, est un choix de ces derniers écrits.