Arfuyen sur Twitter
  • Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Demain dessus demain dessous

 Le recueil Demain dessus demain dessous d’Henri Meschonnic frappe d’emblée par la liberté de son écriture et par son énergie : « tu es là et je suis là / les yeux fermés du bonheur ». Cet extrait du poème liminaire illustre la permanence de la parole et du bonheur et fait écho à un recueil posthume d’Eugène Guillevic.
 À lire ces lignes, il me semble entendre la voix du poète, son timbre et son souffle uniques. Dire, voir et vivre sont liés dans cette poésie qui fait de la mort une ruse, une étape de la vie « qui marche / à toutes jambes ».
 Passage constant d’hier à demain et de toi à moi, cette poésie a confiance en « la vie / chaque moi elle est nouvelle / chaque toi tu me recommences ». La poésie d’Henri Meschonnic s’abreuve à toutes les sources et entraîne le lecteur dans l’incessant mouvement de « la vie / qui nous passe / demain dessus demain dessous / sans savoir où nous allons ».