Arfuyen sur Twitter
  • Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Découvrir Jean Tauler

 Jean Tauler est probablement l’auteur spirituel médiéval le plus strasbourgeois, puisqu’il y est né, y a passé toute sa vie et y est mort. On trouvera sa pierre tombale au Temple-Neuf, sa statue à St-Pierre-le-Jeune protestant et une rue à son nom dans le quartier des humanistes.
 Pour saluer le 650° anniversaire de sa mort, les éditions Arfuyen sortent la traduction d’un ouvrage qui l’a rendu célèbre, les Institutions divines, qui sont les « doctrines vraiment très salutaires et divines de Jean Tauler, théologien sublime et illuminé ».
 En fait, cet écrit date de la contre-Réforme et rassemble sous l’autorité du nom de Tauler des fragments et pensées de plusieurs maîtres rhénans, dont notamment Eckhart,dont la lecture était interdite à Cologne. C’est en effet à Cologne que Laurent Surius a fait ce travail de collection, d’arrangement et d’édition en latin des manuscrits de haut-moyen allemand. Cette œuvre aura permis aux idées des mystiques de circuler dans toute l’Europe et d’influencer notamment Thérèse d’Avila et Jean de la Croix.
 Au XIV° siècle humaniste,Tauler avait été la figure de proue des « Amis de Dieu »,des clercs et des laïcs qui s’efforçaient de vivre totalement selon la volonté de Dieu, quelle que soit leur situation. Ils ont radicalisé l’idée de la grâce due à Dieu seul : « Âme fidèle, garde-toi de raisonner intérieurement pour savoir quelle est l’illumination de la grâce ou celle de la nature ; cherche uniquement ton repos en Dieu seul, Dieu infiniment simple, Dieu inconnu. »
 La présente édition est la première traduction en français de cet ouvrage. Elle sera probablement précieuse aux historiens et théologiens mais reste d’accès ardu au lecteur peu habitué aux mystiques rhénans ou aux ouvrages théologiques de cette période.