• Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

 RABI’A

Chants de la recluse 1re éd.

Traduit de l’arabe
par Mohammed Oudaimah et Gérard Pfister
Bilingue arabe-français
Calligraphies de A. Ghani Alani

Collection Les Cahiers d'Arfuyen
n°38, ISBN 2903941350

Née en 713, morte à Basra (Irak actuel) en 8o1, esclave affranchie pour les uns, anciennes prostituée pour d’autres, Rabi’a ouvre, bien avant Hallaj, Niffari et les grands soufis, les voies de la grande tradition mystique de l’Islam.

Fixant pour but unique l’union avec Dieu, elle ne réserve que sarcasmes aux attitudes de l’islam officiel : vénération du Prophète, culte de la kaaba etc.

Trente-huit poèmes et fragments suivis d’une postface de Louis Massignon.