Arfuyen sur Twitter
  • Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Carnets 1 - Les Grandes Grâces, (éd. du Cerf)

 Paule de Mulatier, alias Sœur Marie de la Trinité (1903-1980), première assistante de la fondatrice de la Congrégation des Dominicaines des Campagnes, a consigné en 35 carnets les lumières, expériences et paroles reçues dans l’oraison. Le texte intégral, qui comporte plus de 3000 pages rédigées entre 1942 et 1946, sera publié en cinq volumes, dont le premier. Quelques extraits, parus en 1986 sous le titre Filiation et sacerdoce des chrétiens, ont été traduits en allemand par Hans Urs von Balthasar (Im Schoss des Vaters, 1988).
 L’Auteur a dressé elle-même la liste des thèmes qui lui auraient permis la synthèse qu’elle n’a pu réaliser : Déité-Trinité, Père-Fils, Verbe, Esprit, Filiation, Sacerdoce, Immolation, Hostie-Sang, Église : ils reflètent, sous sa plume, le thomisme de ses conseillers spirituels dominicains, avec des images, surtout « hydriques » : sable de la plage, vagues de la mer, écluse, péniche. En notant les paroles du Père et du Christ, l’Auteur remarque : « Le Seigneur m’éclaire sans mots ; les mots sont de moi ». Parmi ces mots, relevons le terme « sacerdoce » (Communie à mon sacerdoce... Use de mon sacerdoce tant que tu voudras), un sacerdoce d’inter-cession et de suppléance, auquel l’A. relie souvent le vocable, plus inclusif, de « filiation ».
 Pourquoi a-t-elle cessé d’écrire ? Son conseiller spirituel lui ayant suggéré de considérer l’écriture comme un support et non comme un but, elle a reçu du Ciel cette locution : Choisis entre l’union et les lumières. L’ouvrage est enrichi d’une préface qui nous apprend que, à partir de 1945, l’A. a subi une grande épreuve psychique ayant nécessité une longue cure psychanalytique. Deux index : les thèmes ; les références bibliques.