• Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Biographie Bibliographie Liens Revue de Presse Petite Anthologie

Richard BEER-HOFMANN

(1866 - 1945)


Richard Beer est né en 1866 dans une riche famille juive de Vienne. Sa mère étant morte quelques jours après sa naissance, il passe ses premières années à Brno (Moravie) chez sa tante maternelle, épouse Hofmann. En 1880, il retourne à Vienne. Au terme de ses études de droit, il refuse d’entrer dans le cabinet d’avocat paternel. Il mène une vie de dandy élégant et cultivé. En 1890, il entre par hasard en contact avec Schnitzler, Hofmannsthal et les écrivains de la « Jeune Vienne ». En 1893, il publie deux nouvelles. En 1895, il rencontre sa future femme : au sortir d’une liaison avec Lou Andreas-Salomé, il aspire à changer de vie. En 1897 naît sa première fille, Myriam, pour qui il écrit la fameuse « Berceuse ». Son premier roman, La Mort de Georges, paraît en 1900 avec un grand succès. Sa première pièce de théâtre est mise en scène par Max Reinhardt en 1904 à Berlin.
Redécouvrant ses racines juives, Beer-Hofmann entreprend un cycle de pièces bibliques intitulé L’Histoire du Roi David. Le prologue, Le Songe de Jacob, est monté en 1919 à Berlin par Reinhardt. Avec Reinhardt et Hofmannsthal, il conçoit l’idée du Festival de Salzbourg, créé en 1920. Ruiné par la guerre, il travaille avec succès comme metteur en scène de théâtre.
Au moment de l’Anschluss, Paula et lui projettent de s’enfuir en Suisse. Des problèmes de santé reportent leur départ à août 1939. Dès l’arrivée à Zurich, Paula est victime d’une nouvelle crise cardiaque. Elle meurt le 30 octobre. L’écrivain s’embarque seul pour New York où il vit dans des conditions très modestes. En 1941 paraît à New York et à Stockholm le volume Verse, contenant tous ses poèmes. Pour sauver la mémoire de sa femme, il écrit un livre sur leur vie commune : Paula. Un Fragment paraîtra en 1949. En 1945, il reçoit le prix du National Institute of Arts and Letters et obtient la nationalité américaine. Il meurt à New York le 26 septembre 1945. Il repose à Zurich, à côté de sa femme.

OUVRAGES PUBLIÉS AUX ÉDITIONS ARFUYEN

Maître et serviteur des ombres