Arfuyen sur Twitter
  • Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Victor Hugo

Ainsi parlait Victor Hugo

Dits et maximes de vie

SORTIE EN LIBRAIRIE LE 5 AVRIL 2018
Textes choisis et présentés par Pierre Dhainaut

Collection « Ainsi parlait »
n°15, 176 pages, ISBN 978-2-845-90267-1

14 €

Ce 15e volume de la collection « Ainsi parlait » est consacré au plus célèbre des écrivains français : Victor Hugo. Les Misérables et Notre-Dame de Paris sont devenus dans le monde entier de véritables mythes. Mais qui a lu, qui lira les 53 tomes de ses Œuvres complètes ? Si l’on veut découvrir les trésors que Hugo a généreusement dispersés dans toute son œuvre, quelle autre, quelle meilleure approche que celle de ce Ainsi parlait Victor Hugo  ?

Car Hugo est de ceux que le temps ne démode pas : plus qu’aucun écrivain, il s’identifie au combat pour les droits de l’homme et la démocratie. Sur la peine de mort ou l’unification européenne, sa vision reste prophétique. Dans le domaine social, dans son souci de protéger les enfants et les déshérités, ses textes gardent toute leur vivacité.

« L’ensemble de mon œuvre, proclamait Hugo, fera un jour un tout indivisible. Un livre multiple résumant un siècle, voilà ce que je laisserai derrière moi. » De Hugo que lit-on aujourd’hui ? Deux romans : Les Misérables, Notre-Dame-de-Paris. Et encore, le cinéma et la comédie musicale y sont pour beaucoup ! Mais tout le reste de l’œuvre – la poésie, le théâtre, les essais –, qu’en lit-on, qu’en sait-on réellement ?

Si, aux yeux de tous, pour la culture Shakespeare personnifie l’Angleterre, Dante l’Italie, Cervantès l’Espagne, Goethe l’Allemagne, Hugo personnifie la France, et nul autre mieux que lui. D’emblée, n’est-ce pas pour l’accueillir sa dépouille que l’église Sainte-Geneviève a été transformée en Panthéon à la gloire des « Grands Hommes » ?

Hugo ne s’identifiait-il pas lui-même aux plus hautes valeurs de la France et de l’Humanité : « Autant qu’il est permis à l’homme de vouloir, je veux détruire la fatalité humaine ; je condamne l’esclavage, je chasse la misère, j’enseigne l’ignorance, je traite la maladie, j’éclaire la nuit, je hais la haine. Voilà ce que je suis, et voilà pourquoi j’ai fait Les Misérables. »

Lire Hugo, bien sûr, il a tant à nous apporter aujourd’hui encore ! Mais par où commencer ? Les fragments rassemblés et présentés par Pierre Dhainaut, grand poète et lecteur passionné de Hugo, sont pour nous tous la meilleure introduction et la meilleure récapitulation de cette œuvre toujours incontournable.