Arfuyen sur Twitter
  • Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Ainsi parlait Victor Hugo, lu par Éric Barbier (Diérèse)

Pierre Dhainaut, dans ce 15 e volume de la collection Ainsi parlait, indique, en poète et lecteur passionné, quelques directions dans le continent Hugo, tirant 340 citations de son œuvre, sa correspondance, ses notes. […]

Si Victor Hugo n’aimait pas les citations, les fragments, ne souffrant qu’on croie fabriquer une anthologie de « pièces détachées » parmi poèmes et romans, craignant qu’ainsi on ne puisse plus apprécier la « mystérieuse cohérence » d’une œuvre, d’une vie, l’harmonie de l’ensemble, on pourra quand même affirmer que la subtilité du choix des citations et la chaleureuse clarté de la présentation l’auraient convaincu de l’intérêt d’un tel ouvrage. […]

Militant pour la création d’« États-Unis d’Europe », il n’aurait souhaité que cette fédération n’ait que des règles d’économie pour fondation ; Romain Gary déclarait peut-être « qu’il manque à l’Europe une part de Rimbaud », la vision européenne de l’auteur de la Légende des siècles ne se limitait pas à la conception d’institutions dénuées d’imagination. « La raison, c’est l’intelligence en exercice, l’imagination, c’est l’intelligence en érection ». […]

La poésie elle non plus ne se laisse enfermer dans la somme de ses définitions, et du dieu à qui il adresse ses prières il ne lui importera pas de le circonscrire dans une nomination. Sans feindre une métamorphose du quotidien, voilà une œuvre contemporaine encore, dont l’infini reste l’un des principaux personnages. « Enivrez-vous de tout ! ». « Les rois ont le jour, les peuples ont le lendemain ».

Victor Hugo, un nom qui pourrait résumer l’esprit d’une langue. Parcourir ce livre augurera d’un voyage plus profitable que d’autres, plus brefs mais moins généreux.

[La lecture d’Éric Barbier dont nous reproduisons ici des extraits a été publiée dans la revue Diérèse, n° 74, automne 2018.]