Arfuyen sur Twitter
  • Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Henry David THOREAU

Ainsi parlait H. D. Thoreau

Dits et maximes de vie

SORTIE EN LIBRAIRIE LE 7 SEPTEMBRE 2017
Traduit et présenté par Thierry Gillybœuf
BILINGUE AMÉRICAIN-FRANÇAIS

Collection « Ainsi parlait »
n° 12, 184 pages, ISBN 978-2-845-90257-2

14 €

Publié à l’occasion du 200e anniversaire de sa naissance, ce 12e volume de la collection « Ainsi parlait » est consacré à un personnage-clef de la contre-culture américaine : maître à penser de mai 1968 et de l’écologie, Henry David Thoreau (1817-1862) est l’auteur du célèbre Walden ou La vie dans les bois, référence absolue d’une expérience de vie en totale autarcie et communion avec la nature en même temps qu’une réflexion très moderne sur l’économie.

Connu comme pacifiste et militant contre l’esclavage, Thoreau est surtout un admirable écrivain. Proust vante ses descriptions qu’on voit « comme si on les lisait à l’intérieur de soi-même ». Lecteur passionné des philosophes antiques comme des grands textes des religions orientales, Thoreau est une forme de « sage » moderne et de maître de vie qui a toute sa place dans cette collection.

De Thoreau, on ne connaît guère en France que Walden et l’essai sur La Désobéissance civile, deux textes qui, réédités dans les années 60, sont devenus pour les jeunes de mai 1968 des ouvrages cultes. En réalité l’œuvre de Thoreau est immense et encore largement non traduite en français : aux nombreux essais, récits et romans, il faut ajouter le Journal rédigé de 1837 à 1861 ainsi qu’une énorme correspondance.

Peu d’auteurs ont eu un rayonnement aussi vaste et durable : dans le domaine politique, il a exercé une influence essentielle sur Gandhi ou Martin Luther King. En littérature, sur Stevenson, Henry Miller ou Hemingway. Tolstoï s’enthousiasme pour La Désobéissance civile et le traduit en russe. En musique, John Cage voit en Thoreau son maître.

Pénétré d’humanisme gréco-latin, Thoreau voit dans le respect de la nature la source de toute sagesse : « Toutes les formes naturelles – feuilles de palmier et glands, feuilles de chêne, sumac et cuscute – sont autant d’aphorismes intraduisibles. » Le naturaliste, le moraliste et le pacifiste sont chez lui un seul et même homme.