Éditions Arfuyen

Littérature, Spiritualité, Sciences humaines, Alsace

Accueil > Actualités > Une nouvelle collection : "LA FAUTE À VOLTAIRE"

Une nouvelle collection : "LA FAUTE À VOLTAIRE"

dimanche 6 mars 2016

Comment penser aujourd’hui la vie de la cité ? Dans le même temps où les valeurs communes qui soudent la communauté des citoyens sont de plus en plus fragiles, les inégalités, les intolérances et les égoïsmes s’accroissent, attisés par une guerre économique qui ronge l’ensemble du tissu social.

Face à cette crise, les discours qui occupent l’espace public – médias, politiciens, technocrates – semblent également incapables de proposer une pensée claire et solide. La surenchère d’informations, de promesses et d’analyses n’aboutit qu’à une cacophonie généralisée et à une désespérance des citoyens, qui ne trouvent d’issue que dans l’extrémisme ou l’abstentionnisme.

« Je suis tombé par terre, chante Gavroche dans les Misérables,/ c’est la faute à Voltaire, / le nez dans le ruisseau, / c’est la faute à Rousseau. » Mais la faute de Voltaire et de Rousseau, des écrivains et des penseurs, n’est-ce pas aujourd’hui de paraître absents ? D’avoir délaissé les affaires de la cité ou, tout au moins, de ne plus savoir se faire comprendre de citoyens de plus en plus déboussolés par une société trop diverse et trop complexe ?

Le but de la présente collection, « La faute à Voltaire », c’est de faire entendre à nouveau une parole libre et forte qui puisse, contre la tentation toujours présente de l’irrationnel, nourrir la réflexion du citoyen sur les grands problèmes actuels de la cité.

Premier volume de cette collection, Le sacré, le divin, le religieux, d’Henri Meschonnic, est consacré à la place et à la signification du religieux dans la cité. Le deuxième volume, La République aux 100 cultures, de Dominique Schnapper, sera centré sur la diversité culturelle et la citoyenneté.