Éditions Arfuyen

Littérature, Spiritualité, Sciences humaines, Alsace

Accueil > Actualités > RHIN MYSTIQUE : les 700 ans de la Mystique rhénane

RHIN MYSTIQUE : les 700 ans de la Mystique rhénane

jeudi 1er janvier 1970

 La mystique rhénane naît à Strasbourg en 1313 grâce à la rencontre de Maître Eckhart avec une foule de moniales, béguines et laïcs, tous soucieux de vivre une authentique vie spirituelle. Pour marquer cet anniversaire, le Rhin mystique, animé par le P. Rémy Vallejo, op, dans le cadre du diocèse de Strasbourg et du Centre Emmanuel Mounier, organise en ce printemps 21013 un ensemble d’événements. 
 « Vive flamme et étincelle de l‘âme : du désert de Jean Tauler au château intérieur de Thérèse d’Avila. » Grâce aux traductions latines du chartreux Laurent Surius, les sermons de Jean Tauler (1300-1361), arrivés en Espagne dès 1548, influencent les écrits de Jean de la Croix (1542-1591) et inspirent l’œuvre de Thérèse d’Avila (1515-1582). Accompagné aux ondes Martenot, ce « concert-lecture  » offre de découvrir une étroite consonance entre le disciple de Maître Eckhart et la Madre. Le samedi 23 mars à 20 h 30, à Strasbourg, Église Saint-Thomas.
 « Le Maître et Marguerite : du bûcher de la béguine à l’étincelle divine de Maître Eckhart. » Jugée et condamnée par l’Inquisition, Marguerite Porète fut brûlée à Paris en 1310. Depuis son séjour parisien,Maître Eckhart (1260-1327) a gardé le souvenir de cette béguine, en particulier lors de son propre procès à Cologne puis en Avignon entre 1326 et 1328. Accompagnée par les ondes Martenot, cette « lecture-concert » propose de revenir à la source d’inspiration du fondateur de la mystique rhénane.Le vendredi 5 avril à 20 h 30, à Strasbourg, dans la crypte de la Cathédrale. 
 « Voyage au fond de l’âme : correspondances mystiques, baroques et romantiques. » 
Inspiré par la postérité de la mystique rhénane dans les arts, ce concert-lecture, interprété par le Quatuor Florestan, ouvre un chemin inattendu de correspondances entre Maître Eckhart (1260-1361), Jean Tauler (1300-1361), Jean-Sébastien Bach (1685-1750), Caspar-David Friedrich (1774-1840), Félix Mendelssohn-Bartholdi (1809-1847) et Robert Schumann (1810-1856). Le vendredi 19 avril à 20 h 30 à Guebwiller, aux Dominicains de Haute-Alsace, et le vendredi 3 mai à 20 h 30 à Strasbourg, en l’église du couvent des dominicains.
 « La vie rêvée des sœurs d’Unterlinden : Fioretti dominicaines de la vallée rhénane. » La tradition dominicaine, comme la tradition franciscaine, a elle aussi, ses fioretti. Inspirée de la Vita sororum d’Unterlinden, des Nonnenvitae de Töss, des Lettres de sœur Christine Ebner et des Légendes de Maître Eckhart, cette « lecture-concert », accompagnée au luth et à la flûte, donne de découvrir l’univers secret et merveilleux des sœurs dominicaines de la vallée rhénane au XIVe siècle. Le dimanche 9 juin à 16 h 00, à Orbey, Monastère des dominicaines.