Éditions Arfuyen

Littérature, Spiritualité, Sciences humaines, Alsace

Accueil > Actualités > Pour le 5° Centenaire de la Madre :un "Atlas Thérèse d’Avila" ’(éd. du (...)

Pour le 5° Centenaire de la Madre :
un "Atlas Thérèse d’Avila" ’(éd. du Cerf)

samedi 28 février 2015

Le 5e Centenaire de la naissance de Thérèse d’Avila est l’occasion de nombreuses manifestations pour commémorer la refondatrice de l’Ordre du Carmel, Docteur de l’Église universelle et écrivain majeur de l’Espagne. Un événement marquant de ces célébrations restera la parution du très bel Atlas Thérèse d’Avila, sous-titré Aventurer sa vie, établi par le P. Didier-Marie Golay, ocd, et publié par les éditions du Cerf.

« Ce très bel album, souligne Mgr Burillo, évêque d’Avila, permettra à tous ceux qui ne pourront venir à Avila et à ceux qui voudraient préparer leur pèlerinage de cheminer avec la Santa Madre. Le récit de sa vie, émaillé de citations de ses écrits, la présentation de ses œuvres, les divers encarts historiques et biographiques ainsi que la très riche iconographie nous font entrer en amitié avec Thérèse. Devenir son ami, c’est se mettre à son école pour avancer sur ce "chemin de perfection" ; c’est faire la visite du "château intérieur" pour "donner mille louanges à Dieu" qui nous a faits à son image et à sa ressemblance. »

Comme aucune autre femme, Thérèse d’Avila a dominé son temps et traversé les siècles. Comme aucune autre moniale, elle a suscité des vocations innombrables parmi les croyants sans cesser de fasciner les incroyants. Comme aucune autre mystique, elle a inspiré les théologiens, les écrivains et les artistes d’hier et d’aujourd’hui. Cinq cents ans après sa naissance, le mystère qu’incarne Thérèse d’Ávila reste entier et continue de rayonner. Alliant la hauteur de pensée et l’ardeur du désir, son génie spirituel, doux et inexorable, nous invite à transformer nos existences.

Cet atlas magnifiquement illustré restitue sa destinée et sa descendance au cœur du Siècle d’or, au cœur de l’Espagne, mais aussi au cœur de l’histoire et du monde, en chaque temps et en chaque lieu qui s’est reconnu dans son exemple. Mais surtout il nous fait entrer en amitié avec cette femme de chair et de feu dont la voix retentit jusqu’à nous : « Nada te espante »  : que rien ne t’effraie !