Éditions Arfuyen

Littérature, Spiritualité, Sciences humaines, Alsace

Accueil > Actualités > Les 40 ans des Éditions Arfuyen

Les 40 ans des Éditions Arfuyen

dimanche 1er mars 2015

Les Éditions Arfuyen ont 40 ans. Créées par Gérard Pfister en 1975, elles ont bénéficié depuis leur origine du soutien et de la participation de Philippe Delarbre, Marie-Hélène et William English et Alain Gouvret. Elles sont aujourd’hui dirigées par Anne et Gérard Pfister.

Arfuyen n’est pas et n’a jamais voulu être un concept, et encore moins une école. Bien mieux que cela, Arfuyen est un lieu, un foyer ouvert, un refuge quand menacent les hautes eaux. C’est le nom d’une montagne, à Malaucène, face au Mont Ventoux, où se trouvait la bergerie qui servit longtemps de siège aux Éditions. C’est le nom de cette unique montagne, Ararat ou Sinaï, Arunachala ou Carmel, où, depuis l’origine des temps, convergent les solitaires pour y chercher la vérité. C’est ainsi que, depuis de longues années, sans changer de lieu, les Éditions ont pu revenir à leur région d’origine, au centre de l’Europe, tout près du Lac Noir, dans les hauteurs sauvages des Vosges alsaciennes.

Les publications des Éditions Arfuyen couvrent trois domaines : littérature (française, avec la collection Les Cahiers d’Arfuyen, et étrangère avec la collection Neige), spiritualité (avec la collection Les Carnets spirituels et la collection Ombre) et Alsace (inspirant les différentes collections).

Dans le domaine de la littérature, les Éditions Arfuyen consacrent toutes leurs forces à soutenir et accompagner sur la durée des oeuvres marquées par une radicale originalité et une profonde intégrité : ce que Gaëtan Picon, dans le n° 2 de la revue Arfuyen, consacré à Georges Limbour, en 1975, appelait une « écriture de vie ». Elles accordent une place toute particulière à l’expressionnisme, au dadaïsme et à toutes les expériences littéraires qui permettent de remettre en cause le conformisme intellectuel et esthétique que Picabia raillait sous le nom de « Poésie Ron-Ron ». Soucieuses d’échapper aux déterminations linguistiques et aux chauvinismes culturels, les Éditions Arfuyen ont toujours accordé une place essentielle à la traduction de grandes œuvres littéraires en édition bilingue, y compris dans les langues comme le suédois, l’hébreu ou le japonais.

Également dans le champ de la spiritualité, les Éditions font une place centrale aux approches les moins institutionnelles. C’est ainsi qu’elles ont contribué à redécouvrir la mystique rhénane – de Maître Eckhart et Jean Tauler aux Amis de Dieu et à Angelus Silesius –, l’École française de spiritualité – de Bérulle et Fénelon à Louise des Vallées et Madame Guyon – ou, par exemple, les grandes voix du soufisme – de Rabi’a et Kubra à Yunus Emre. La découverte de Marie de la Trinité avec le Petit Livre des Grâces (Arfuyen, 2002) a ouvert un vaste champ d’investigation sur l’une des œuvres spirituelles les plus audacieuses de la modernité. Ajoutons que la figure tutélaire d’Etty Hillesum, notre cousine, nous inspire et nous guide dans l’ensemble de cette collection – comme aussi de toutes les autres.

Dans le vaste et fécond domaine de l’Alsace, les Éditions Arfuyen travaillent depuis vingt ans à la redécouverte d’un patrimoine culturel de première importance et qui aujourd’hui encore est presque totalement inaccessible en français – de Reinmar de Haguenau et Geiler de Kaysersberg à Ernst Stadler, René Schickele et Jean Hans Arp. La collaboration avec le Prix du Patrimoine Nathan Katz a permis à cet égard de grandes avancées. Les Éditions Arfuyen sont depuis l’origine partenaires de l’Association Capitale Européenne des Littératures (EUROBABEL) créée à Strasbourg en 2005, qui attribue ce prix ainsi que le Prix Jean Arp de Littérature Francophone et le Prix Européen de Littérature. .