Éditions Arfuyen

Littérature, Spiritualité, Sciences humaines, Alsace

Accueil > Actualités > Le prix François Coppée de l’Académie Française à "À" de Jacques (...)

Le prix François Coppée de l’Académie Française à "À" de Jacques Goorma

mercredi 5 septembre 2018

Le Prix François Coppée de l’Académie Française a été attribué au livre de Jacques Goorma À - hommages, adresses, dédicaces. C’est l’occasion de relire ce qu’écrivait propos de ce livre Laurent Albarracin dans un article paru le 5 juin 2017 sur le site de Pierre Campion :

« Le poème est proche de la sentence aphoristique sans qu’elle soit jamais sentencieuse, justement, puisque sa morale ne se veut pas définitive et conclusive mais ouverte au contraire à tous les vents de l’éventuel, au courant d’air frais du vif qui rafraîchissent le poème et "la nuque / surprise par le vent". Pas de virtuosité ici mais le choix de la nudité, du dépouillement et du simple en tant qu’ils disent toujours plus de vérité que tout effort de rhétorique […]

« Se rendre capable "du peu" par la parole poétique, c’est ne pas exercer un pouvoir mais s’ouvrir au contraire à la possibilité d’accueillir le faible et l’imperceptible, l’infime ou l’intangible qui se situent et se révèlent précisément au défaut du langage, à son point de renoncement peut-être. […]

« La sagesse poétique n’est pas réellement une sagesse, un état souverain auquel parviendrait le poète, mais une simple disponibilité au monde, à son merveilleux quotidien, à son étonnement provisoire. Par le rire – qui est un franchissement de l’infranchissable qui se fait comme en riant – ou par l’obstacle insurmontable qui est la condition d’une progression, la poésie de Jacques Goorma, entre voie positive et voie négative, ne propose nul autre éveil que celui de vivre réconcilié avec l’énigme, avec ce qui est à la fois l’évidence et le mystère. »