Éditions Arfuyen

Littérature, Spiritualité, Sciences humaines, Alsace

Accueil > Actualités > Le film La Main Noire sur France 3 ces jours prochains

Le film La Main Noire sur France 3 ces jours prochains

 Réalisé d’après le livre de Gérard Pfister, Marcel Weinum et la Main Noire, le film de Jean-Baptiste Frappat La Main Noire sera diffusé sur France 3 national le lundi 31 janvier à 0h 35 dans le programme « La Case de l’Oncle Doc ».
 Il sera diffusé sur France 3 Alsace le samedi 29 janvier à 14 h 30 et le mardi 1er février à 8h 45. Coproduit par JEM Productions et France Télévisions, ce documentaire de 52 mn a bénéficié du soutien de la Région Alsace, de la Procirep-Société des Producteurs, de l’Angoa et de la Fondation Entente franco-allemande.
 La Main Noire
retrace l’aventure extraordinaire d’un mouvement de résistance totalement oublié que le livre Marcel Weinum et la Main Noire, paru en octobre 2007 aux Éditions Arfuyen, a permis de redécouvrir. Rappelons que c’est à la suite de ce livre que les 5 survivants du réseau La Main Noire avaient reçu en novembre 2007 des mains de M. Robert Grossmann, Président de la Communauté Urbaine de Strasbourg, la médaille d’honneur de la Ville de Strasbourg et que Jean-Jacques Bastian, l’un des 5, s’était vu enfin décernée la croix de la Légion d’honneur. C’est aussi à la suite de ce livre que la pose d’une plaque commémorative avait été décidée par M. Grossmann en novembre 2007, plaque qui fut fixée à l’entrée du Collège Épiscopal Saint-Étienne et inaugurée après les élections municipales de 2008 par le nouveau maire de Strasbourg, M. Roland Ries. « Aucune Résistance, écrivions-nous, n’est plus mal connue que la Résistance alsacienne. Beaucoup ignorent même qu’elle ait existé et cette ignorance témoigne d’une scandaleuse ingratitude. Du fait de l’annexion, l’Alsace fut soumise dès 1940 à une nazification intensive et la Résistance réduite à une situation presque aussi désespérée qu’au-delà du Rhin. Mais, quasi impossible, cette Résistance n’en fut que plus héroïque. »
 Le livre Marcel Weinum et la Main Noire présentait pour mal première fois l’ensemble des textes écrits par Weinum, les témoignages de ses compagnons et les documents officiels du procès.
 « Septembre 1940 : à l’appel d’un garçon de 16 ans, trente jeunes âgés de 14 à 16 ans se rassemblent d’enthousiasme pour une grande entreprise. Ces trente-là ont un objectif : combattre Hitler et le nazisme. Un chef : Marcel Weinum. Un nom : \"la Main Noire\". Une organisation structurée. Ils savent se procurer armes, argent, locaux. Propagande, action psychologique, sabotage n’ont pas de secrets pour eux. Ils sont conscients de risquer leur vie. Le premier d’entre eux, l’orphelin polonais Sieradzki, abattu à bout portant en décembre 1941, et Weinum décapité en avril 1942. Tous fils d’ouvriers : cheminots, traminots, électriciens... Parmi leurs parents aucun dont l’attitude politique ait pu les influencer. D’ailleurs, pour la quasi totalité, ils ne sont pas même au courant des activités de résistance de leurs petits. Quant à ces enfants, ils sont tous eux-mêmes apprentis : futurs boulangers, mécaniciens, dessinateurs... Parmi eux aucun intellectuel. Et à leurs côtés pas un adulte – professeur ou religieux – pour les inspirer ou les conseiller. Une \"Croisade des enfants\" contre Hitler, à Strasbourg, entre septembre 1940 et avril 1942. Et pourtant : oubliée ! »